Communiqué de McDonald's France

July 19, 2012 at 5:07am

 Dans l’affaire qui oppose McDonald’s France à Monsieur Mann, consommateur canadien ayant visité le restaurant des Champs-Elysées le 1er juillet dernier, l’enseigne tient à préciser les éléments suivants.

McDonald’s France a pris connaissance de la réclamation de Monsieur Mann, le 17 juillet 2012 suite à la publication sur son blog. Immédiatement, McDonald’s France a lancé une enquête poussée afin de faire toute la lumière dans cette affaire.

 

Un premier échange téléphonique avec Monsieur Mann a eu lieu dès le 18 juillet.

 

Parallèlement, plusieurs membres de l’équipe du restaurant incriminé ont été entendus individuellement.

 

La présence d'un moniteur vidéo attaché à la ceinture et retransmettant en temps réel des images de l’intérieur du restaurant sont à l’origine des échanges entre le personnel de sécurité et Monsieur Mann. Selon les employés, les échanges avec Monsieur Mann ont été empreints de respect et de politesse.

 

McDonald’s réaffirme avec force son attachement à un principe de droit fondamental du code civil qui impose à toute entreprise de protéger le droit à l’image de ses salariés et de ses consommateurs. Les personnels en charge de la sécurité déclarent avoir seulement recherché l’application de cette consigne aux intérêts bien compris de tous.

 

McDonald’s France souligne qu’aucune déclaration relative à une agression physique à l’encontre de Monsieur Mann n’a été relevée dans les témoignages des personnes auditionnées.

Etant donné l’extrême gravité des faits reprochés à ses employés, l’enquête continue et l’ensemble des témoignages des personnels du restaurant sera pris en considération.

 

Au regard de l’émotion que cette affaire a suscitée, McDonald’s en appelle à la responsabilité de chacun et invite l’ensemble des observateurs à ne pas tirer des conclusions hâtives avant que tous les faits ne soient collectés. Si des éléments nouveaux venaient à être versés au dossier, McDonald’s France s’engage à agir à la hauteur de sa responsabilité.

 

Enfin, McDonald’s France rappelle avec vigueur que le contrat de confiance qui unit l’enseigne à ses 1.7 million de consommateurs quotidiens dans l’Hexagone repose sur des valeurs d’accueil, de service et de respect mutuel.