Posts

Les notions d'infini et d'illimité ont préoccupé l'humanité depuis les temps antiques et ont été étudiées et commentées par les philosophes, les théologiens et les scientifiques. Elles sont à la base de notre compréhension de l'espace, du temps, et du mouvement. Les mathématiques forment le cadre naturel pour une définition précise et une discussion de ces concepts. J'essaierai de retracer à grands traits l'évolution des idées sur l'infini depuis l'Antiquité grecque jusqu'à n...os jours et évoquerai les travaux de Gödel qui imposent une limite à un traitement absolument rigoureux de toute théorie de l'infini. Nous verrons quelles implications philosophiques ces questions ont eues sur la nature même des mathématiques et de leurs relations avec "le monde réel", particulièrement en lien avec la physique.

J'évoquerai aussi les passions parfois violentes qu'elles ont engendrées dans la communauté des mathématiciens et au-delà.

Le but de ce café scientifique est de débattre des idées en laissant le plus possible de côté les aspects techniques du sujet. Une connaissance précise des mathématiques n'est donc nullement nécessaire pour y participer.

Daniel Lines: biography
I was born in Geneva in 1952. My father was a Londoner who came to work in Switzerland as a youg man and spent the rest of his life there; my mother was born in Geneva. I was educated in Geneva, obtaining a PhD in mathematics in 1981 in Knot theory, a branch of the part of mathematics called Topology.
I then visited for my postdoctoral studies and work the universities of Neuchâtel, Cambridge and Durham, where I met my partner Joy in 1985. Then back to Neuchâtel with a research grant and finally to Dijon in 1990 where I was a senior lecturer until my early retirement in 2004. I came to live in Scotland where Joy had a position at Strathclyde University. I am now an Honorary Fellow of the University of Glasgow and maintain an interest in mathematics, having published two books (in French) on Algebra and Topology.
I like walking in the countryside and in the hills, and go cross-country skiing in winter. I am interested in French literature and modern history.

See More
DEC12
Tue 7:00 PM UTCAlliance Française GlasgowGlasgow, United Kingdom
23 people interested

We are back! Check out our programme at http://tinyurl.com/cafescientifiquefrancaisecosse
And we are now on Twitter too! @CafeSciFREcosse

Soirées ouvertes à tous pour discuter en français des derniers développements de la recherche scientifique avec leurs principaux acteurs: les chercheurs.
cafescientifique.org
Photos
Posts

Et si notre société entrait dans une nouvelle ère dans les 10 à 15 prochaines années ? Une ère quantique. Nous vivons actuellement le développement d’un nouveau type d’outils utilisant les propriétés fascinantes de la physique quantique, et qui à terme pourrait avoir un impact important sur note vie. Informatique, sécurité, communication, navigation, santé, nous discuterons comment la physique quantique pourrait révolutionner ces domaines.

Rudy Romain est physicien spécialisé dans la manipulation d’atomes par laser. Il a effectué la plupart de ses études universitaires à Lille où il a obtenu son doctorat en 2013. Il a ensuite été enseignant-chercheur à Paris 13, avant de traverser la Manche pour devenir chercheur associé à Milton Keynes (Open University) et maintenant à Glasgow (University of Strathclyde).

OCT10
Tue 7:00 PM UTC+01Alliance Française GlasgowGlasgow, United Kingdom
14 people interested

Chers amis du Café Scientifique Français,

Notre dernier Café de la saison aura lieu demain soir à l'Alliance française de Glasgow, à 19h. Il est intitulé "Pourquoi le démon de Darwin n'existe pas?", et sera animé par Karine Salin (University of Glasgow).

"Entre grandir vite, se reproduire beaucoup et vivre longtemps, il faut choisir. Un individu immortel avec une croissance rapide, donnant une production continue et importante de descendants de bonne qualité, devrait être ava...ntagé par la sélection naturelle. Pourtant, cet organisme idéal, qualifié de démon de Darwin, n’existe pas. Tout individu doit faire des compromis. Mais le mécanisme de ces compromis reste un mystère en biologie. On ignore toujours si les ressources énergétiques, comme de la monnaie, doivent être partagées entre la croissance, la reproduction et la survie de l’individu ou bien si le corps est une machine qui s’use plus vite si on l’utilise trop?"

Une petite bio de quelques lignes: "J’ai passé une licence en biologie des organismes et des populations à Dijon, et un master recherche en physiologie des animaux en conditions extrêmes, à Lyon. J’ai obtenu ma thèse en Lyon en 2011. Je suis ensuite partie au soleil, en Afrique du Sud, pour un 1er post-doc, avant de joindre l’université de Glasgow en 2013 en tant que chercheur associée."

Ce Café Scientifique Français fera de nouveau partie du Glasgow Science Festival.

Nous espérons vous voir nombreux avant de prendre congé pour l'été!

See More

Merci beaucoup à Peggy Series d'avoir partagé ce moment avec nous pour nous parler de ce domaine de recherche en plein développement, la psychiatrie computationnelle.
Dernier café de la saison mardi prochain à l'Alliance Française de Glasgow, dans le cadre du Glasgow Science Festival. Venez nombreux !

Thank you very much to Peggy Series for sharing this moment with us to discuss this field of research in development, computational psychiatry. Last coffee of the season next Tuesday at the French Alliance of Glasgow, as part of the Glasgow Science Festival. Come on!
Translated
Image may contain: 1 person, sitting and indoor

Notre prochain Café aura lieu jeudi prochain à l'Institut français d’Écosse (Édimbourg), à 19h. Il est intitulé "Peut-on modéliser la folie?", et sera animé par Peggy Series (University of Edinburgh). Vous pouvez trouvez un résumé en anglais sur http://www.ifecosse.org.uk/Parenthese-Sciences-Can-We-Model…, avec la version française ci-dessous.

La "psychiatrie computationnelle" est un nouveau domaine de recherche, qui combine de récents progrès en neurosciences computationnell...es, les modèles probabilistes ou l'apprentissage par renforcement pour comprendre la maladie mentale. J'expliquerai les idées fondamentales de ce domaine et les questions soulevées. Je m'intéresse principalement à l'idée selon laquelle le cerveau sain acquiert, au cours de la vie, un modèle interne du monde, qui l'aide à interpréter l'environnement, prédire le futur, et choisir les actions qui seront les plus bénéfiques. Dans la maladie mentale, ce modèle interne deviendrait erroné, ce qui conduirait à une interprétation faussée du monde et des situations. Notre recherche consiste à tester cette idée, quantitativement, par le biais d'expériences comportementales et de la modélisation, chez le sujet sain ainsi que chez des patients schizophrènes, autistes, dépressifs ou anxieux.

Une petite bio de quelques lignes:
Après une école d'Ingénieur et une spécialisation en intelligence artificielle et bio-mathématiques, j'ai fait ma thèse au CNRS à Gif-sur Yvette sur la modélisation du cortex visuel primaire. J'ai ensuite effectué des postdocs sur des sujets plus théoriques liés au codage de l'information dans le cerveau à l'Université de Rochester (NY, USA), UCL (Londres), et NYU (NYC) avant de venir à Édimbourg en qualité de lecturer. Ici, je m'intéresse principalement aux modèles bayésiens de la cognition et leurs applications pour la psychiatrie.
Je fais aussi du cyclisme en compétition. En 2016, je suis devenue championne de France et vice-championne du monde sur piste dans ma catégorie d’âge.

N'hésitez pas à faire passer ce message à toute personne qui pourrait être intéressée.

Le Café Scientifique Français fera de nouveau partie du Glasgow Science Festival, avec une soirée à l'Alliance française de Glasgow le mardi 13 juin. Karine Salin débattra de la question "Pourquoi le démon de Darwin n’existe-t-il pas ?".

See More
“Computational psychiatry” is a new research area which combines recent progress in computational neurosciences, probabilistic models, or reinforcement learning models to understand mental illness.
ifecosse.org.uk

The Glasgow Science Festival is on! Don't forget our French Café Scientifique on 13th June 😎

3,081 followers
Nonprofit Organization

"La 'psychiatrie computationnelle' est un nouveau domaine de recherche, qui combine de récents progrès en neurosciences computationnelles, les modèles probabilistes ou l'apprentissage par renforcement pour comprendre la maladie mentale. J'expliquerai les idées fondamentales de ce domaine et les questions soulevées. Je m'intéresse principalement à l'idée selon laquelle le cerveau sain acquiert, au cours de la vie, un modèle interne du monde, qui l'aide à interpréter l'environn...ement, prédire le futur, et choisir les actions qui seront les plus bénéfiques. Dans la maladie mentale, ce modèle interne deviendrait erroné, ce qui conduirait à une interprétation faussée du monde et des situations. Notre recherche consiste à tester cette idée, quantitativement, par le biais d'expériences comportementales et de la modélisation, chez le sujet sain ainsi que chez des patients schizophrènes, autistes, dépressifs ou anxieux."

Après une école d'Ingénieur et une spécialisation en intelligence artificielle et bio-mathématiques, j'ai fait ma thèse au CNRS à Gif-sur Yvette sur la modélisation du cortex visuel primaire. J'ai ensuite effectué des postdocs sur des sujets plus théoriques liés au codage de l'information dans le cerveau à l'Université de Rochester (NY, USA), UCL (Londres), et NYU (NYC) avant de venir à Édimbourg en qualité de lecturer. Ici, je m'intéresse principalement aux modèles bayésiens de la cognition et leurs applications pour la psychiatrie.
Je fais aussi du cyclisme en compétition. En 2016, je suis devenue championne de France et vice-championne du monde sur piste dans ma catégorie d’âge.

See More
JUN8
Thu 7:00 PM UTC+01Institut Français d'EcosseEdinburgh, United Kingdom
26 people interested

"L’océan mondial couvre 71 % de la surface de la planète et joue un rôle essentiel dans la régulation du climat. Il existe dans ces océans, une composante invisible, souvent oubliée, la composante microbienne. Le nombre total des bactéries dans les océans est estimé à 1029. Les bactéries marines sont les organismes les plus abondants sur notre planète, elles sont très diverses et jouent un rôle fondamental dans les grands cycles biogéochimiques des océans. Les bactéries marin...es ont une forte capacité d’adaptation, on les retrouve dans de nombreux écosystèmes dits « extrêmes » (forte salinité, forte température dépassant plusieurs centaines de degrés, environnement pollués). Par conséquent, cette importante biodiversité microbienne offre de nombreuses applications en médecine et en biotechnologie. En effet, les bactéries marines permettent de mettre au point de nouveaux médicaments (antidouleur, anticancéreux, antibiotique, de nouvelles approches thérapeutiques, de nouveaux actifs en cosmétologie).

Ces dix dernières années mes travaux de recherche se sont essentiellement focalisés sur l’étude des bactéries marines isolées à partir de différents écosystèmes. J’ai également travaillé avec l’Agence Spatiale Européenne sur le projet Melissa qui vise à utiliser des microorganismes comme complément alimentaire pour une mission prolongée sur Mars.

Je présenterai le monde fascinant de la microbiologie environnementale à l’aide d’exemples d’application utilisant des bactéries en Cosmétologie, en Biorémédiation (pollution des environnements pollués) et en complément alimentaire pour les astronautes lors d’une mission sur Mars."

Sabine a réalisé l’ensemble de son parcours universitaire en biologie moléculaire et cellulaire au sein de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC, Paris, France). Elle a réalisé sa thèse sous forme d’une cotutelle entre l’UPMC et the University of New South Wales (Sydney, Australie) et a obtenu un double diplôme délivré par les deux universités partenaires. Après un premier contrat de recherche avec l’Agence Spatiale Européenne en Belgique a l’Université de Mons, Sabine a travaillé 5 ans en tant que Chercheur CNRS au laboratoire d’Océanographie Microbienne, dans le sud de la France à Banyuls sur mer. Sabine a joint l’Université de Stirling en 2015, en tant que « lecturer » où elle développe actuellement son groupe de recherche en microbiologie environnementale.

See More
APR25
Tue 7:00 PM UTC+01Alliance Française GlasgowGlasgow, United Kingdom
9 people interested

Thank you Patrick! Merci à Patrick Antolin pour cette excellente soirée passée à l'Institut français d'Écosse. La recherche sur la pluie coronale a de beaux jours (ensoleillés) devant elle!

Image may contain: one or more people, people standing and screen

Nous avons le plaisir de rappeler qu'une seule chose est nécessaire pour assister au Café scientifique: venir au bon endroit et à la bonne heure! Il n'y a pas de billetterie, ou de système de réservation. Alors rendez-vous ce soir à l'Institut français d’Écosse à 19 heures!

Faites passer le message!

Pass the message!
Translated
MAR28
Tue 7:00 PM UTC+01Institut Français d'EcosseEdinburgh, United Kingdom
2 people went

"Un siècle après leur description par Albert Einstein, les ondes gravitationnelles furent enfin détectées le matin du 14 Septembre 2015. Une percée scientifique monumentale, cette découverte marque le début d’une nouvelle astronomie; pour la première fois, nous pouvons "écouter" l’Univers!

Voyageant à la vitesse de la lumière, les ondes gravitationnelles déforment l’espace-temps. Elles sont générées par les évènements les plus violents de notre univers: explosions d’étoiles, ...fusions de trous noirs et d’étoiles à neutrons, et même par le Big Bang!

Ce sont ces ondes, une conséquence directe de la théorie de la relativité générale d’Einstein, que les interféromètres de LIGO, les instruments scientifiques les plus sensibles jamais construits, ont détecté en Septembre 2015. Ces déformations de l’espace-temps ont été générées par le fusionnement de deux trous noirs à plus d’un milliard d’années-lumière de notre planète. Une première pour l’astrophysique: GW150914 marque la première observation directe d’un trou noir, ainsi que d’un trou noir binaire.

Un an après l’annonce de la détection des ondes gravitationnelles, nous vous invitons à revenir sur cette découverte phénoménale qui galvanisa les médias, ainsi qu’à discuter du futur de l’astronomie gravitationnelle."

Ce Café sera animé par Martin Hendry, Professeur d'Astrophysique Gravitationnelle et de Cosmologie, et Laurence Datrier, étudiante en Master de Recherche, tous deux de l'Université de Glasgow.

See More
FEB28
Tue 7:00 PM UTCAlliance Française GlasgowGlasgow, United Kingdom
17 people interested

Intervenant: Patrick Antolin (University of St Andrews)

Résumé:
Et si je vous disais qu’il pleut sur le soleil?
“Encore un de ces scientifiques fous”, vous répondriez certainement!

...

Et oui, il pleut sur le soleil, mais c’est une pluie spéciale, certainement pas de l’eau, mais du plasma en état de refroidissement et condensation. C’est un phénomène que l’on appelle pluie coronale, un cousin des fameuses protubérances solaires. Ce phénomène est lié à un mécanisme d’instabilité thermique, qui mène au rattrapage des électrons libres dans le gaz ionisé de la couronne solaire. La couronne est fameuse par sa température très chaude de quelques millions de degrés. Dans cette rencontre du Café scientifique, je vous raconterai le côté froid et encore obscur de la couronne solaire, le phénomène de pluie coronale, et comment son étude nous apporte des indices clés sur le phénomène du chauffage de la couronne solaire, l’un des plus grands problèmes non-résolus de l’astrophysique.

Bio:
Je suis un chercheur-nomade par excellence, ayant vécu dans 11 pays du monde, au début à cause d’un parent diplomate, ensuite par ma recherche. Mes études dans le domaine de la physique solaire ont commencé par deux licenses en maths et physique à l’Université de Los Andes à Bogotá (Colombie), suivie par un Master et un Doctorat à l’Université de Kyoto (Japon), puis un autre doctorat à l’université d’Oslo car je suis masochiste. Ensuite j’ai fait plusieurs postdoc en Belgique, Japon et maintenant en Écosse, en me focalisant toujours sur la physique solaire.

Liens:
https://risweb.st-andrews.ac.uk/…/patrick-antolin%28699caee…

See More
MAR28
Tue 7:00 PM UTC+01Institut Français d'EcosseEdinburgh, United Kingdom
2 people went

Nous vous souhaitons de très joyeuses fêtes de fin d'année, en espérant que 2017 apporte à toutes et tous joie et santé, ainsi que le désir de découvrir, de comprendre, et d'aimer le monde qui nous entoure.

Résumé du sujet abordé: Entre grandir vite, se reproduire beaucoup et vivre longtemps, il faut choisir. Un individu immortel avec une croissance rapide, donnant une production continue et importante de descendants de bonne qualité, devrait être avantagé par la sélection naturelle. Pourtant, cet organisme idéal, qualifié de démon de Darwin, n’existe pas. Tout individu doit faire des compromis. Mais le mécanisme de ces compromis reste un mystère en biologie. On ignore toujours ...si les ressources énergétiques, comme de la monnaie, doivent être partagées entre la croissance, la reproduction et la survie de l’individu ou bien si le corps est une machine qui s’use plus vite si on l’utilise trop?

Une petite bio de quelques lignes: J’ai passé une licence en biologie des organismes et des populations à Dijon, et un master recherche en physiologie des animaux en conditions extrêmes, à Lyon. J’ai obtenu ma thèse en Lyon en 2011. Je suis ensuite partie au soleil, en Afrique du Sud, pour un 1er post-doc, avant de joindre l’université de Glasgow en 2013 en tant que chercheur associée.
Liens vers pages web:
https://karinesalin.wordpress.com/

See More
JUN13
Tue 7:00 PM UTC+01Alliance Française GlasgowGlasgow, United Kingdom
32 people interested

Caroline Gauchotte-Lindsay (University of Glasgow)

Les ingénieurs civils façonnent notre monde; ils construisent les infrastructures et fournissent l'eau nécessaires à nos activités quotidiennes; ils nettoient aussi derrière nous en traitant nos déchets et les sols et eaux pollués. Dans leurs oeuvres, ils ont parfois de petits assistants surprenants: les microbes! Les microbes ont généralement bien mauvaise réputation et quotidiennement, nous luttons contre leur propagation. ...Bien que la popularité des yaourts probiotiques ou des bières brassées maison par exemple ait quelque peu redoré leur blason, peu de gens connaissent leur rôle et leur potentiel en génie civil. Les microbes sont utilisés, entre autre, pour l'assainissement des sols, cours d'eau et aquifères contaminés, le traitements des eaux usées, la stabilisation des sols et la régénération du béton. Et la liste s'allonge sans cesse grâce à de nouveaux outils moléculaires et chimiques qui nous permettent de découvrir, isoler et optimiser leur talents. Les approches biotechnologiques, quand elles existent, sont souvent les plus durables. Elles consomment moins d'énergie et moins de produits chimiques que les procédés classiques (mécaniques ou chimiques) et sont aussi souvent moins cher. Ainsi, leur déploiement participe aussi à l'atténuation du changement climatique.

Caroline est ingénieur diplômée de l'ESPCI-ParisTech, a un DEA de Chimie Analytique et un MSc en Sciences Forensiques/Police Scientifique. Elle a obtenu sa thèse à la Queen's University de Belfast en 2010 et, après un bref passage à Strathclyde, a joint l'Université de Glasgow en 2012 en tant que "lecturer" en génie de l'eau et de l'environnement. Elle est spécialisée dans la caractérisation du devenir des contaminants organiques dans l'environnement et les stations d'épuration et dans l'optimisation des procédés de bio-remédiation microbienne.

See More
DEC13
Tue 7:00 PM UTCAlliance Française GlasgowGlasgow, United Kingdom
11 people interested