Photos
Posts

La validation du projet de rénovation du musée Bonnat était à l’ordre du jour du dernier conseil municipal.

Alors qu’on nous avait d’abord parlé d’un projet à 15 millions, le maire annonce finalement que celui ci se chiffrera au minimum à 22 millions d’euros et ce n’est sans doute pas fini car les études ne sont pas terminées, ni les appels d’offres engagées. Sans parler encore des dépenses annexes (abandon du 1er projet de rénovation lancé par Jean Grenet, soit les frais d’...études et de concours, requalification de la voirie, reconstruction de l’école du Petit Bayonne), ni des aléas de chantiers, malheureusement prévisibles, comme en témoigne l’exemple malheureux du Nouvel Atalante dont la dérive atteint aujourd’hui 150 % de surcoût.

Un projet monté en dépit du bon sens et des principes de bonne administration de l’intérêt public, monté de manière pharaonique par caprice personnel,
qui accapare aujourd’hui et sans doute demain tous les moyens et les marges de manœuvre de la Ville, qui paralyse sa capacité d’action,
et qui obère la plupart des autres investissements pourtant nécessaires qu’attendent les habitants.

Fermé au public depuis 2011, la rénovation et la réouverture du musée Bonnat est un dossier majeur qui aurait dû fédérer les Bayonnais, en mettant les finances de la ville en danger, le maire et son équipe municipale par leur inconséquence, choisissent de diviser!

Retrouvez le débat en séance:

See More
business-player.onrewind.tv

Ils avaient promis la baisse des impôts locaux et non la stabilité fiscale.
Plus grave encore, le maire et sa majorité nous prépare pour 2020:
- une ville dont la dette aura explosé,
- une ville qui aura liquidé son patrimoine foncier,
- une ville dont les équipements publics de proximité n’auront pas été renouvelés et ne répondront plus aux besoins de ses habitants .

...

Retrouver en vidéo le débat sur les orientations budgétaires lors du dernier conseil municipal
👉 http://on.rw/rycyrYewG

See More
Image may contain: text and water
Posts

Perso, je l'aime bien ce Poulain...

POULAIN RAFFUTE - Dans son Live Facebook tous les jeudis à 16h, Raphaël Poulain a évoqué le projet de fusion entre Bayonne et Biarritz. Et il est contre.
video.rugbyrama.fr

Les interviews (presque) imaginaires du Canard Bayonnais.
Nous avons (presque) rencontré Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne à ses heures perdues.

Le Canard Bayonnais : combien coûtera le musée Bonnat ? 15 millions d’euros ? 22 millions ? Davantage ?
Jean-René Etchegaray (très sentencieux) : à ce stade, personne ne peut savoir.

...

LCB: combien va nous donner l’Etat ?
JRE : la réponse se trouve dans la lettre secrète que nous ont cachée les ministres successifs de François Hollande, mais que nous ne pouvons pas ouvrir aujourd’hui car elle est piégée.

LCB: combien va donner le Département ?
JRE: je ne peux pas croire à un complot ourdi par mon ami Jean-Jacques Lasserre 💀💀💀

LCB: combien vont payer les Bayonnais ?
JRE: je m’en fiche, car en 2020 je compte bien prendre de longues vacances.

LCB: avez-vous d’autres projets aussi rigoureux en réserve ?
JRE: j’envisage de déplacer la cathédrale sur le quai de Lesseps, à la place des établissements Duprat. Nous y installerons ainsi le nouvel Atalante à moindre frais.

Retrouvez ici, en vidéo, la version originale (et à peine plus sérieuse) des déclarations de Jean-René Etchegaray (rapport n°12).

See More
Conseil municipal en vidéo
bayonne.fr

La sincérité et l'authenticité peuvent payer en politique. Bravo à Manu Hanon à qui les Orthéziens ont accordé clairement leur confiance aujourd'hui.
http://www.sudouest.fr/…/direct-municipales-a-orthez-suivez…

Les électeurs orthéziens étaient appelés aux urnes ce dimanche pour le deuxième tour des municipales. Au premier tour, Emmanuel Hanon avait devancé le maire sortant, Yves Darrigrand et la
sudouest.fr

Pouy
Dix ans déjà depuis ce funeste matin de décembre
Nous continuons le chemin...

Image may contain: 1 person

Attaché aux mobilités douces au sein de la Ville, notre groupe relaie cette initiative de la fédération des usagers de la bicyclette pour connaitre les pratiques cyclables à Bayonne. Une autre façon de construire la ville partagée et durable que nous souhaitons

Votre ville est-elle faite pour le vélo ? Répondez à l'enquête Baromètre des villes cyclables !
parlons-velo.fr

EXCLUSIF Ce que vous ne lirez pas dans Sud-Ouest Pays Basque.
Les sujets du logement, de l'action sociale et de la montagne (la Rhune !) concernent tout le Département.
Seuls Sud-Ouest Béarn et La République des Pyrénées en ont rendu compte.

Image may contain: text
Image may contain: 3 people, people smiling
Image may contain: one or more people, people sitting and indoor
Gauche départementale des Pyrénées-Atlantiques

Historique : le groupe de la gauche départementale obtient le soutien de la majorité Modem / UDI / LR pour demander le retrait des mesures gouvernementales sur ...les APL et les emplois aidés !

A l’occasion de la session plénière du 26 octobre 2017, le groupe de la gauche départementale a présenté deux motions demandant le retrait des mesures gouvernementales sur les emplois aidés d’une part, sur les APL et la politique logement d’autre part.

Ces deux motions, après discussions et amendements de la majorité départementale, ont été adoptées à l’unanimité.
Le groupe de gauche a entendu les engagements de l’exécutif et restera très vigilant sur la mise en œuvre, par le Département, de mesures compensatoires. Il a la possibilité de soutenir celles et ceux qui sont aujourd’hui victimes des coupes sombres gouvernementales, qu’il s’agisse de personnes ou de structures. Il en a aujourd’hui le devoir.

Le groupe de gauche rassemble les 20 conseillers départementaux de l'opposition départementale : Marie-christine Aragon, Jean Arriubergé, Anne Barbet, André Berdou, Juliette Brocard, Marie Pierre Cabanne, Valérie Cambon, Jean-Claude Coste, André Duchateau, Kotte Ecenarro, Henri Etcheto, Marie-Lyse Gaston, Chantal Kehrig, Nadine Barthe Lambert, Christophe Martin, Stéphanie Maza, Christian Petchot-Bacqué, Yves Salanave-Péhé, Bernard Soudar, Margot Triep-Capdeville.

See More

Le journal Sud-Ouest m'a interviewé cette semaine.
Au menu : notre démarche d'unité et de rassemblement, l'actualité municipale et ses dossiers du moment : circulation et déplacements, Atalante, musée Bonnat...

Image may contain: 2 people

Ce matin, nous allons à la rencontre des bayonnais et des bayonnaises pour les informer sur la cession par la Ville de l’ancien tribunal de #Bayonne ! À 350€ du mètre carré : qui dit mieux ?

Image may contain: 18 people, people smiling, people standing and outdoor

Tout mon soutien aux salariés de France 3 Euskal Herri qui oeuvrent au quotidien pour une information de proximité et de qualité. L'édition locale contribue au lien social de notre territoire, à la culture et à l'économie locale. Les salariés appellent à un rassemblement, ce mercredi à 12h devant la CCI de Bayonne pour la préservation de l'information publique à l'échelon local !

Les téléspectateurs basques ne pourront plus regarder le journal local de France 3 dès 2018. La semaine dernière, les équipes de la chaine du service public ont appris la disparition de toutes les éditions locales l'année prochaine. Inquiétude et colère parmi les salariés à Bayonne.
francebleu.fr

Vu sur la façade de l'ancien tribunal de #Bayonne... À notre patrimoine et à notre histoire: #RIP

Image may contain: plant and outdoor

Quousque tandem abutere Catilina patientia nostra ?
Jusqu'à quand, Catilina, abuseras-tu de notre patience ?

Quand Cicéron s'invite à l'Assemblée Nationale...

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR Jean-Luc Mélenchon, président du gr...
youtube.com

A PARTAGER MASSIVEMENT !

Avec le groupe « Baiona 2014 », nous avons lancé une pétition demandant à l’actuel maire de Bayonne de revenir sur son funeste projet de privatisation et de vente de la place Bernard de Lacarre et de l’ancien palais de justice attenant.

Je vous invite à la signer et à la faire signer, notamment en la partageant massivement sur vos réseaux.

...

Notre mobilisation collective peut faire obstacle à la privatisation de ce patrimoine bayonnais.

Nous voulons favoriser l’émergence d’un projet digne de ce nom, qui redonne vie à l’édifice tout en préservant sa propriété publique.

See More
Oui à la réhabilitation de l'ancien palais de justice ! Auzitegi ohiaren zaharberritzeari bai ! Non à sa vente à des promoteurs privés ! Promotore pribatuei saltzeari ez ! Situé au cœur du secteur sauvegardé du centre-ville de Bayonne, ville d'art et d'histoire, au chevet de la cathédrale,...
change.org

Avec Jean-Claude Iriart, et au nom de nos deux groupes municipaux, Bayonne ville ouverte et Baiona 2014, nous avons décidé d’associer nos forces afin d’empêcher le projet de privatisation de la place Bernard de Lacarre et de l’ancien palais de justice attenant. Il s’agit de préserver le patrimoine et l’intérêt des Bayonnaises et des Bayonnais en s’opposant à un acte qui serait irrémédiable.

Bien entendu, nous sommes favorables à la réhabilitation et la réouverture de l’édific...e, que la municipalité est coupable d’avoir laissé se délabrer depuis de trop nombreuses années. Mais cette revitalisation ne doit être menée à bien qu’en conservant la propriété et la maitrise publiques des lieux.

Représentant 55 % des voix lors des dernières élections municipales, nous demandons au maire de revenir sur sa décision précipitée et arbitraire. Faute de quoi, nous engagerons un recours contentieux devant le tribunal administratif de Pau afin de défendre l’intérêt supérieur de la Ville et de nos concitoyens.

See More
Image may contain: one or more people and text

Nous sommes en colère.

La privatisation et la vente de l’ancien palais de justice et de la place Bernard de Lacarre auraient mérité un débat démocratique exemplaire.

Nous avons tendu la main à la majorité municipale afin de préserver l’intérêt général de notre ville et l’intérêt supérieur des Bayonnais.

...

Nous avons fait savoir au maire de Bayonne que nous étions prêts à le soutenir et à l’accompagner sur son projet, à condition de conserver la propriété des lieux.

Nous aurions pu discuter et enrichir ce projet, dont nous partageons l’esprit général.

En dépit de notre état d’esprit constructif et alors que le maire se prétend toujours très attaché à la démocratie locale, ce dernier a choisi de se livrer à un véritable « 49-3 municipal », en précipitant le calendrier et en faisant voter sa majorité à la hussarde, afin de verrouiller au plus vite cette affaire.

Ce dossier mérite mieux que cela.
Notre ville mérite mieux que cela.
Les Bayonnais méritent mieux que cela.

Face à un tel cynisme et face à la gravité des faits, nous sommes résolus et décidés à ne pas laisser porter atteinte à notre ville d’une aussi mauvaise façon.

Dès demain, nous userons de tous les moyens à notre disposition pour empêcher le maire de nuire aux intérêts supérieurs des Bayonnais dans cette affaire.

Vous pouvez visionner ici le reportage qu'a conscaré France 3 Euskal Herri à ce dossier : http://france3-regions.francetvinfo.fr/…/jt-local-1920-pays…

See More
Image may contain: outdoor