Ikililou Dhoinine is on Facebook.
To connect with Ikililou, sign up for Facebook today.
Education
Current City and Hometown
About Ikililou
  • Je suis le Docteur Ikililou DHOININE, et je suis candidat aux élections présidentielles qui auront lieu sur le territoire de notre cher pays le 7 novembre 2010, pour les primaires à Mohéli, et le 29 décembre 2010, pour le second tour et sur l’ensemble des Comores.


    Comme j’ai l’honneur de solliciter humblement votre suffrage pour que, ensemble, nous puissions œuvrer pour un pays résolument engagé dans la voie du développement économique et social et dans celle de la consolidation des acquis de l’État de Droit et de la démocratie, je vous prie de bien vouloir me permettre de me présenter.


    Je suis le fils de feu Dhoinine Madi et de feue Haloua Boinaïdi. Je suis né le 14 août 1962 à Djoiezi, Mohéli.


    En 1996, j’ai épousé Hadidja ABOUBACAR BOINARIZIKI, fille de feu Aboubacar BOINARIZIKI, l’ancien Trésorier-payeur général (TPG) de Mohéli). À ce jour, nous sommes parents de deux filles, Haloua et Tété. Mon épouse, cadre du ministère de la Santé, où elle est Technicien supérieur en Santé publique, a travaillé à différents niveaux du système pyramidal de ce ministère. Elle est membre de plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) qui œuvrent dans le domaine du développement, notamment du RNFD et de l’ASCOBEF, dont elle est la présidente nationale.


    J’ai fréquenté les Écoles primaires de Djoiezi et de Fomboni, mais aussi le Collège rural et le Lycée de Fomboni. Suite à l’obtention de mon Baccalauréat scientifique en 1986, je me suis inscrit au Département de Mathématiques et Sciences de l’École nationale d’Enseignement supérieur (ÉNES) de Mvouni, en Grande-Comore, pour une année, avant d’obtenir une bourse d’études qui m’a permis de m’inscrire à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, en Guinée.


    Après avoir obtenu un Doctorat en Pharmacie en décembre 1994 à l’Université de Conakry, je suis rentré aux Comores, où mon premier poste d’affectation a été à la Pharmacie nationale autonome des Comores (PNAC, à Moroni), où j’ai eu la lourde charge de travailler en qualité de Responsable de la Fabrication de Médicaments. Cumulativement, j’assurais la responsabilité de Pharmacien-assistant et, par la suite, de Pharmacien remplaçant à la Pharmacie de la Corniche de Moroni, et ce, jusqu’en 2004.


    Par ailleurs, je suis propriétaire de la Pharmacie mohélienne, sise à Fomboni, Mohéli.


    Sous l’égide de la Banque mondiale, j’ai été Directeur régional du projet Santé III.


    J’ai également participé et contribué bénévolement aux activités rattachées à un certain nombre de programmes relevant du ministère de la Santé, et pris part à des activités sportives et communautaires.


    Le 26 mai 2006, j’ai eu l’honneur, le privilège et la lourde responsabilité d’être investi Vice-président de l’Union des Comores.


    De 2006 à 2009, j’étais Vice-président chargé du ministère de la Santé, de la Solidarité et de la Promotion du Genre, tout en assumant également la présidence du Comité de Coordination et de Mécanisme (CCM). À la tête de ce ministère dont l’importance pour la population n’est plus à démontrer, avec courage, détermination et professionnalisme, j’ai mené des actions de grande envergure, dont la négociation à la hausse du budget de la santé, après de nombreuses années d’application d’un programme d’ajustement structurel (PAS), l’organisation, à Moroni, du Colloque régional VIH/Sida, l’obtention du 8ème Round pour le Paludisme aux Comores (Projet pilote à Mohéli), et le Centre d’Hémodialyse au Centre national hospitalier El-Manrouf de Moroni. La liste des actions que j’ai menées est longue, et ne saurait être exhaustive.


    De 2009 à début 2010, j’étais Vice-président chargé du ministère des Finances, du Budget et de l’Entreprenariat féminin. Ici aussi, j’ai mené de front et avec un sens profond de l’État, des actions d’une grande importance pour notre cher pays. Parmi elles, je citerais l’élaboration de la Stratégie nationale des Finances publiques et du Code des Marchés publics, la révision du Code des Impôts, le suivi du Programme FRPC/FEC, jusqu’à l’obtention du point de décision, la négociation réussie de la réduction de la dette des Comores auprès du Club de Paris (créanciers publics), le succès de la Conférence de Doha, au Qatar (résultat: une promesse de 540 millions de dollars), qui aboutit au paiement de six mois d’arriérés de salaires de fonctionnaires en activité et de pensions de retraites.


    En 2010, je suis devenu Vice-président en charge du ministère de l’Aménagement du Territoire, des Infrastructures, de l’Urbanisme et de l’Habitat. J’assumerais cette responsabilité gouvernementale jusqu’en octobre 2010, puisque, par la suite, je dois me consacrer de manière exclusive et plénière à ma candidature aux élections présidentielles du 7 novembre et 26 décembre 2010.
Favorite Quotes
  • No favorite quotes to show