Posts

Elie Goetschel zal , un homme de Emouna nous a quittés

Elie Gœtschel nous a quittés prématurément pour rejoindre le Monde du Emet, au lendemain de Sim'hat Torah, durant le Chabbat Béréchit. Il n'avait que 32 ans. Pour sa famille, ses proches et ses amis, il a été, durant sa trop courte vie, un modèle, et la personnification du véritable Ba'hour Yéchiva qui se conduit comme tel, même bien après qu'il ait quitté la Yéchiva, et qui le demeurera pour l'éternité.
Elie était né à... Strasbourg, et a grandi autour de ses parents dans la véritable tradition du judaïsme alsacien : scrupuleusement respectueux de la Halakha, et proche des Rabbanim. Parallèlement à son cursus scolaire, il a acquis des bases solides en Limoud Torah, en Mitsvot, et en Yirat Chamayim. Valeurs qu'il a brillamment mises en application lors de ses années de Yéchiva, à Keter Chlomo (Bné Brak) puis à Jérusalem.
Même après avoir entamé une carrière professionnelle à Montreuil, il a toujours pris soin de consacrer le temps nécessaire au Limoud et à la prière. Il a fondé un foyer qui était, en tous points, fidèle aux enseignements de nos sages. Très discret, il était particulièrement apprécié pour sa gentillesse et son dévouement dans la grande communauté de Créteil, où il s'est installé après son mariage. Mais derrière cette discrétion et cette modestie, Elie s'est révélé d'un courage exemplaire face à la maladie qui l'a frappé. Le combat qu'il a mené l'a sublimé, et lui a donné une envergure plus impressionnante encore. Jamais, au plus profond de sa douleur, la Emouna d'Elie ne s'est altérée, et il affirmait avec abnégation que les épreuves qu'il subissait était pour le bien. A l'instar d'Avraham Avinou sur la route de la Akéda, il a toujours exprimé son intime conviction que c'était là les desseins du Tout-Puissant, et qu'il ne fallait pas les remettre en cause. Durant sa maladie, ses prières ont atteint des sommets jusque là inégalés de Kavana, et même de Simha. Jusqu'aux derniers instants, Elie Goetschel est resté égal à lui-même : respectueux de ses parents, de ses Rabbanim, aimant son prochain plus que lui-même, faisant ainsi de sa courte vie un hymne de foi inébranlable en D.ieu.
Qu'il repose en paix et intercède auprès du Tout-Puissant afin qu'Il accélère la Guéoula.

Rav Yéhouda Chmouël
Keter Chlomo
Bné Brak

See More
Image may contain: 1 person, smiling, eyeglasses and closeup
Reviews
2 Reviews
Tell people what you think
Videos
La guerre du feu en Israël Cinq terribles journées de combat contre des centaines d'incendies Même les pompiers israéliens les plus expérimentés l'ont reconnu : jamais ils n'avaient lutté contre un adversaire aussi sournois et dangereux que ce feu qui a embrasé l'État d'Israël du mardi 22 au Chabbat 26 novembre. Un adversaire rendu redoutable par des conditions météorologiques (sécheresse extrême et vents très forts) tout à fait exceptionnelles. Haguesher revient sur ces dramatiques journées. Mardi 22 novembre, quatre heures du matin : un départ de feu est signalé à proximité du village de Névé Chalom (près de Latroun). Attisé par de forts vents d’ouest, il va rapidement s’étendre. Les habitants d’une douzaine de maisons sont évacués. Trente-cinq équipes de pompiers et 6 avions anti-feux lutteront pendant 6 heures pour éteindre l’incendie qui s’est répandu dans la région. Mardi 22 novembre, 13 heures : un incendie est signalé dans des broussailles au nord de Zikhron Yaacov. Il se répand rapidement dans des zones habitées. Une centaine de résidents sont évacués. Les routes 4, 70 et 652 sont fermées. Trente-cinq équipes de pompiers et 6 avions anti-feux sont dépêchés sur les lieux. Plusieurs maisons sont incendiées dont celle de la famille Elbaz, une famille d'olim de France qui se retrouve totalement démunie. La police ouvre une enquête. Mardi 22 novembre, dans la nuit : un incendie est signalé à proximité du kibboutz Révadim (entre Beth Chémech et Ashdod). Quarante familles sont évacuées. Mercredi 23 novembre, 8 heures du matin : un incendie se déclare près du village de Nataf, à proximité de Maalé Ha'hamicha, dans les montagnes de Jérusalem. Il se propage dans les environs et détruit entièrement un restaurant qui accueillait un mariage. Il menace bientôt le village de Névé Ilan et la station d’essence Paz de Chaar Hagaï. En quelques heures, 5 000 hectares de forêts seront la proie des flammes. Le porte-parole de la police Micky Rosenfled annonce l'arrestation de quatre suspects. Le trafic sur l'autoroute n°1 qui relie Jérusalem à Tel-Aviv est perturbé. Mercredi 23 novembre, dans l’après-midi : un feu est signalé dans un champ à proximité de Modiin. Il menace le centre commercial de la ville, les habitants sont priés de rester chez eux. La route 443 est fermée temporairement. Pompiers et avions anti-feux s’activent. Le Premier ministre se rend au centre de coordination de la lutte contre les incendies et déclare, en présence du ministre de la Sécurité intérieure Guilad Erdan et du chef de la police Roni Alcheih. On commence à parler officieusement d'incendies criminels. Mercredi 23 novembre, dans la soirée : on apprend que des incendies ont éclaté à proximité du kibboutz Harel, près de Jérusalem, à Umm El Fahm (Galilée), puis à Talmon et Dolev, en Samarie. On annonce l’arrivée d’avions anti-feux en provenance de Grèce, de Chypre, de Turquie, de Croatie, d’Italie et de Russie. Jeudi 24 novembre, 8h30, Haïfa : dramatique matinée : un départ de feu est signalé dans un terrain vague à proximité de la rue Ashlag. Jeudi 24 novembre, 9h30, Haïfa : les alertes au feu vont alors se succéder : d’abord à proximité de la rue Heletz, puis près du stade, sur le mont Carmel et aux alentours de l’Université, où les cours seront suspendus. Jeudi 24 novembre, Haïfa, 13 heures : des incendies se propagent dans les quartiers de Ahuza, Denya, Roméma, Ramat Hen, Ramat Eshkol. Les flammes atteignent vingt à trente mètres de haut et lèchent les façades des immeubles. Le Technion est évacué. Le circuit électrique de la ville est endommagé. Plusieurs personnes sont hospitalisées. La Compagnie israélienne d’électricité proclame l’état d’urgence. L’entrée nord-est de la ville est bloquée. Jeudi 24 novembre, Haïfa, 14 heures : les habitants de 12 quartiers de Haïfa sont évacués. Plusieurs maisons sont totalement incendiées. Des bouteilles de gaz explosent. Le gouvernement fait appel à certains contingents de réservistes. À la mi-journée, près de 45 000 personnes auront été évacuées. Jeudi 24 novembre, 16 heures : à Haïfa, le feu se dirige vers le quartier de Ramat Shapir et le grand canyon. Les détenus de la prison « Carmel » et 42 patients de l’hôpital Fliman sont évacués. On apprend qu’en Samarie, à Nataf, un incendie a éclaté dans un terrain miné à proximité de Ramat Guilad et de Karné Shomron. Certaines mines ont explosé. A Richon Le-Tsion, les pompiers ont empêché de justesse l’explosion d’un dépôt d’essence. Au total, dans tout Israël, on évalue à 630 les départs de feu, dont 189 dans des zones non habitées. Jeudi 24 novembre, dans la soirée : à Haïfa, les principaux foyers d’incendie semblent sous contrôle. On estime à 75 000 le nombre de personnes qui ont été forcées de quitter leur domicile. En Galilée, des incendies menacent le village de Kfar Vradim. Dans la nuit, au nord de Karmiel, toutes les collines au nord de Nahef sont en feu. Binyamin Nétanyaou, rejoint par les ministres de l’Intérieur et de la Construction, déclare que « tous les incendiaires seront punis avec la plus extrême sévérité ». Le chef de la police annonce plusieurs arrestations. Dans un communiqué sur la toile, Naftali Bennett écrit que « seuls ceux à qui la terre n’appartient pas sont capables de la brûler ». Vendredi matin 25 novembre : en Galilée, nouveaux départs de feu, les habitants du village de Haloutz sont évacués. Plusieurs centaines de brigades de pompiers continuent à réduire de nombreux foyers d’incendie dans divers lieux du pays. Alors que des fumées s’élèvent encore au-dessus de Haïfa, dans le ciel des avions anti-feux poursuivent leurs rondes pour éteindre les derniers foyers d’incendie. Chabbat 26 novembre : les flammes qui encerclaient toute la nuit le village de Neve-Tsouf (Halamich), en Samarie (à 30 km au N-E de Modiin) ont contraint ses 350 habitants à fuir. Vingt-cinq maisons ont été totalement détruites et 20 sérieusement endommagées. À l’évidence, la tragédie qui vient de frapper Israël est sans commune mesure avec l’incendie de la forêt du Carmel, qui fit 44 morts en 2010. Partout, on craint qu’en l’absence de pluies, en raison du climat sec, de forts vents puissent raviver des braises et accroître le bilan de cette catastrophe nationale. David Jortner
1
Meguilat esther Pourim shoushane 2017 en direct de Jérusalem par le Rav Mikhaël Hacohen Synagogue Rabbi Haï Taieb Bait vagan
2
1
Aujourd'hui, nous avons publié de nombreux articles parus cette semaine dans notre journal, concernant les terribles incendies qu’Israël a subi récemment. Découvrez ici plusieurs photos correspondant à nos articles. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter les précédents articles mis en ligne sur notre compte Facebook, ou à en retrouver l'intégralité en point de vente. Bonne journée à tous, n'hésitez pas à aimer, partager à vos amis, on attend vos commentaires !
1
Photos
Posts

Nouvelle insulte à la mémoire d’Ilan Halimi zal

Comme en 2015, la stèle érigée dans le parc communal de Bagneux (Hauts-de-Seine) en mémoire d’Ilan Halimi zal, séquestré et assassiné en 2006 par le « Gang des barbares », a été dégradée dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Un couple de promeneurs l’a découverte, le mercredi matin, maculée d’inscriptions antisémites. Elle avait été inaugurée en 2011. Elle a déjà été brisée il y a un peu plus de deux ans, et rapidement rem...placée. Les coupables n’ont jamais été retrouvés. Dans le contexte très lourd des dernières heures du procès Merah, l’affaire a provoqué des réactions en chaîne, du côté des associations juives comme chez les responsables politiques. L’indignation était à son comble. Eric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-Maritimes, a évoqué une « profanation abjecte ». Le maire de Nice (du même parti), Christian Estrosi, a laissé éclater sa colère. Jérôme Guedj, conseiller départemental socialiste de l’Essonne, a exprimé son « dégoût » et sa « lassitude ». « Je suis écœuré », a lancé Jack Lang, ancien ministre de la Culture de François Mitterrand et actuel président de l’Institut parisien du monde arabe. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a promis que « tout serait mis en œuvre » pour identifier les auteurs de cette « lâche et odieuse dégradation ». La police scientifique a emmené provisoirement la stèle pour analyses. « Cet événement démontre la persistance d’un antisémitisme qu’il faut combattre dans notre pays, notamment dans les banlieues populaires », a commenté le CRIF. Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) a dénoncé une « offense faite à la République et aux citoyens juifs ». Rappelons qu’Ilan Halimi zal repose en Israël, précisément parce que sa famille craignait que sa tombe soit profanée si elle restait sur le territoire français.

Axel Gantz

See More
Image may contain: outdoor

Rénovation du cimetière juif de Philadelphie

Après des mois de travaux, le cimetière juif Har Hacarmel à Philadelphie a été rénové, alors que 275 tombes avaient été profanées et dégradées il y a six mois, par des vandales antisémites. Les sépultures ont été réparées ou reconstruites selon leur état, la clôture du cimetière a été rénovée et un éclairage a été installé. La fédération juive de Philadelphie a levé des fonds d'un montant de 288 000 dollars dans le monde entier. Les travaux se sont achevés la semaine dernière, et une cérémonie a eu lieu en présence du maire de la ville, Jim Kenny, qui s'est félicité de la réparation du cimetière et qui a rappelé l'importance de la lutte contre l'antisémitisme et la haine. L'argent récolté a également permis la rénovation de certaines tombes abîmées et le nettoyage du cimetière

Image may contain: plant, grass, outdoor and nature

Une enquête en cours sur la « tribu perdue » de Ménaché

Près d’1,5 million de Bné Ménaché vivant près de la frontière indo-birmane à l’Est du Bangladesh, se disent membres de la tribu biblique de Ménaché (Manassé). Il s’agit des Chinlung de la région tibéto-birmane, appelés Mizo et Kuki en Inde, et Lushaï au Bangladesh : ils ont fui les Chinois qui leur auraient confisqué leur « parchemin sacré ». Les Bné Ménaché font des sacrifices rituels, célèbrent la sortie d’Égypte et p...ratiquent des coutumes venant des temps bibliques. En 1986, le Front National Mizo a obtenu en Inde le statut d’« Etat », suite à quoi beaucoup de ses habitants ont demandé à Jérusalem d’être reconnus comme l’une des tribus perdues. En lien avec l’organisation Amishav, dont la mission est de localiser les tribus perdues et d’organiser leur venue en Israël, le journaliste israélien Hillel Halkin est parti dans cette région pour établir si ces tribus descendent bel et bien des anciens exilés du royaume d’Israël. Richard Darmon

See More
Image may contain: 4 people

Attention : des CD missionnaires distribués par courrier à des centaines de milliers d'exemplaires

Averti par les résidents, Yad Léa’him a mis en place une campagne d’information pour contrer la distribution de CD missionnaires dans les boîtes aux lettres. Le service juridique de l’organisme a lancé un appel au gouvernement.

Ces jours-ci, des villes entières ont été inondées de CD audio contenant des paroles d'idolâtrie, proférées par un missionnaire connu de l'étranger. L’or...

Continue Reading
Image may contain: text

Les femmes religieuses exploitées : une lueur au bout du tunnel ?

Les témoignages se multiplient au sein de la mouvance religieuse et décrivent l'exploitation croissante des femmes au travail par leurs patrons.

Elles ne sont qu'une infime partie de la population israélienne sur le marché du travail, mais il est de plus en plus fréquent que l'on profite de leur ignorance, puisqu’elles ne connaissent pas nécessairement leurs droits et ne sont pas conscientes qu’il existe des ...

Continue Reading
Image may contain: 3 people, people sitting and indoor

Défaillances sur la ligne ferroviaire Jérusalem-Tel-Aviv

Le projet, vieux de vingt ans, d'un train entièrement électrique entre Jérusalem et Tel-Aviv, semble encore devoir être repoussé en raison de défaillances électriques. Selon des responsables au ministère des transports et au ministère des finances, la ligne ne devrait ouvrir que vers la fin 2018. Le contrôleur de l'Etat met en garde contre le coût d'un dépassement de délai du chantier. De plus, la nouvelle ligne électr...ique St Jean d'Acre – Carmiel, qui devait commencer à fonctionner en mars 2016, serait, elle, repoussée de cinq ans ! En attendant, le train fonctionne au diesel ! Les travaux pour la mise en place de 420 km de ligne pour les trains électriques, sont également bloqués. Le contrôleur dénonce de graves défaillances et un manque de préparation, d'un projet estimé à 11 milliards de shekels.

See More
Image may contain: train, sky and outdoor

L'Inde va participer à des exercices aériens multilatéraux en Israël

Un contingent de 45 pilotes de l'armée de l'air indienne (IAF) participe, du 2 au 16 novembre, à un exercice aérien multilatéral de deux semaines en Israël. C'est la première fois que l'IAF coopère avec l'armée de l'air hébreu dans le cadre d'une telle manœuvre, aux côtés des États-Unis, de la France, de l’Italie, de la Grèce, de la Pologne et de l’Allemagne. « Blue Flag-17 » est un événement bisannuel, qui ...vise à renforcer la coopération militaire entre les nations intervenantes. Cette année, l'IAF y concourt avec les avions d'opérations spéciales commandos C-130J. « L'exercice fournira une plateforme pour le partage des connaissances, l'expérience de combat et l'amélioration de la capacité opérationnelle des nations participantes », a déclaré le Ministère. L'exercice se déroule sur la base aérienne d'Ovda, dans le sud d’Israël.

Noémie Grynberg

See More
Image may contain: 5 people, people standing

Histoire pour enfants mais pas seulement
Une escorte V.I.P

« Honore ton père et ta mère, ils t'ont donné la vie. Et déployé pour toi des forces infinies. C'est toi qui inspiras la plus fervente des prières. Sache que rien n'est plus cher que le père et la mère. »

...Continue Reading
No automatic alt text available.

Quelques mots sur la Paracha
Une mère et une épouse

37 années« La vie de Sarah “fut”[vayihyou] de cent vingt-sept ans » (Béréchit 23, 1). Le mot vayihyou – exprimant l’existence de Sarah sur terre – a une valeur numérique de 37. En effet, c’est seulement pendant ce nombre d’années que Sarah a véritablement « vécu ». C’est à l’âge de quatre-vingt-dix ans qu’elle a eu le bonheur de serrer Its’hak dans ses bras, et depuis lors, elle a véritablement « vécu » pendant 37 ans...

...

Ce qu’est une femme pour son mari « Avraham vint pour prononcer des paroles funèbres sur Sarah et pour la pleurer » (23, 2). Est-ce donc seulement Avraham qui a pleuré la mort de Sarah ? Où étaient donc tous les disciples qu’elle a formés durant sa vie ? Et surtout, qu’en était-il d’Its’hak, son fils prodigue ? N’a-t-il pas participé également aux derniers devoirs rendus à sa mère ? En vérité, cette omission vient confirmer ce qu’enseignent nos Sages : « Un homme ne meurt qu’envers sa femme, et une femme ne meurt qu’envers son mari » (Sanhédrin 22/b) – c'est-à-dire que la douleur la plus vive du décès d’une personne est ressentie par son conjoint. On peut encore lire dans cet ordre d’idée : « Rabbi Yo’hanan enseigne : Pour un homme dont la première femme décède, c’est comme si le Temple était détruit de son vivant... Rabbi Alexandri disait : Pour un homme dont la femme décède de son vivant, c’est comme si le monde était plongé dans les ténèbres... » (ibid.).

Derrière tout grand homme...
« Il partit, avec tout le bien de son maître dans sa main » (24, 10). En se rendant à Aram Naharayim pour chercher une épouse pour Its’hak, Eliézer emporta donc « tout le bien » d’Abraham. Est-ce à dire qu’il a transporté avec lui toutes les richesses du patriarche ? Certainement pas ! En vérité, c’est dans sa propre mission que résidait tout ce « bien ». En effet, Eliézer s’en allait en quête d’une épouse pour le fils de son maître : son choix serait donc déterminant pour toute l’existence de celui-ci. Si la femme qu’il lui trouverait était digne de la maison d’Avraham et qu’elle suivait l’exemple laissé par Sarah, Its’hak pourraitpoursuivre l’œuvre de ses parents et s’élever dans leur voie. Mais dans le cas contraire, sa vocation et ses ambitions risquaient fort d’être réduites à néant. C’est pourquoi la Torah souligne qu’en se rendant à ‘Haran, Eliézer emporta avec lui « tout le bien de son maître » –son sort et son avenir...

Chlomo Messica

See More
Image may contain: outdoor

La paracha au féminin

Telle mère, telle (belle-) fille Votre couscous-boulettes n’égalera jamais celui de votre belle-mère, et vos talents de fée du logis sans doute encore moins. Mais, rassurez-vous. S’il vous a choisie pour épouse, c’est que, quelque part, vous lui rappelez sa mère.
« Eh bien, moi, je t’envoie, les yeux ennoblis par toi, je t’envoie à travers les espaces et les silences, ce même acte de foi, et je te dis gravement : ma Maman » (Albert Cohen, Le livre de m...

Continue Reading
No automatic alt text available.

Parachat Hayé Sarah
Le « pari » d’Eliézer

En arrivant au puits à ‘Haran, Eliézer pria et fit un « pari » avec D.ieu, selon lequel la première jeune fille qui sortirait de la ville, à qui il demanderait de l’eau et qui répondrait : « Buvez et je puiserai aussi pour vos chameaux ! », soit destinée à Its’hak. Bien que son plan ait réussi admirablement, le Talmud émet pour autant des réserves quant à son geste : « Eliézer a agi de façon non convenable, mais le Ciel lui a répondu...

Continue Reading
Image may contain: 1 person, indoor

Une équipe israélienne chargée de répertorier tous les reptiles de la planète

Un projet international initié par un zoologiste israélien, a abouti au catalogage et à la cartographie les plus complets de tous les reptiles de la Terre, totalisant plus de 10 000 espèces de serpents, lézards et tortues. Dirigée par le Professeur Shai Meiri de l'Université de Tel-Aviv, une équipe internationale de 39 chercheurs, dont plusieurs représentants de l'Université de Tel-Aviv, de l'Univer...sité Ben-Gourion et du Technion, a travaillé sur le nouvel Atlas, le premier en son genre. Au cours de la mission, les scientifiques ont découvert plus de 100 nouvelles espèces, jusque-là inconnues. L’étude constate que, bien qu’un tiers de tous les vertébrés terrestres appartienne à cette classe, les reptiles sont sous-représentés dans les efforts de conservation. Aussi, pour protéger au mieux cette faune, l’initiative tend-elle à savoir où vit chaque espèce afin de définir les priorités actuelles, les financements disponibles et les espaces alloués à la conservation de ces animaux indispensables à l’écosystème.

Noémie Grynberg

See More
Image may contain: 1 person, smiling, hat and outdoor