Posts

En me regardant, en déchiffrant le parchemin de ma peau, tu crois lire en moi. C'est du délire si tu t'arrêtes à la surface.

Tydé
"Scissors & ink (Ryan)" © Bob Cargin
https://500px.com/photo/246997069/

By looking at me, by déchiffrant the scroll of my skin, you think you're reading in me. It's crazy if you stop on the surface. Tyde "Scissors & ink (Ryan)" © Bob Cargin https://500px.com/photo/246997069/
Translated
Image may contain: 1 person, text and closeup
Proverbes d'ici et maintenant shared a memory.
16 hrs
Tydé-Thierry Desbonnets

Laisse la douceur et la poésie de qui tu es s'emparer de ton visage.

Tydé
"Carnival" Fred Bervoets
https://500px.com/photo/141215333/

Image may contain: 1 person, closeup and text
Videos
Et si l'amour avait raison
145
31
amour
14
Photos
Posts
Proverbes d'ici et maintenant shared a memory.
16 hrs
Tydé-Thierry Desbonnets

Après tout, moi, c'est vraiment le bon choix pour être moi.

Tydé
"Autoportrait" © David Vincent
https://500px.com/photo/199485997

Image may contain: one or more people and closeup
Image may contain: 1 person
Tydé-Thierry Desbonnets

Je connais de ces femmes, capitaines admirables, qui affrontent les tempêtes de leur vie, toujours sur le pont, toujours sur le front. Elles font face, face à l...a maladie, face aux coups violents du sort, face aux injustices de l'existence, les poings serrés le regard déterminé, mais toujours un sourire sur les lèvres, comme pour dire à tous que ce n'est pas si grave, qu'on finira bien par s'en sortir et s'en trouver grandis.

On leur fait des statues, on leur répète sans cesse "courage !" (sous-entendant que que n'avons pas leur courage et que, dans le fond, nous sommes bien contents que ça leur arrive plutôt qu'à nous). Mais elles n'ont pas d'autres choix que le courage ou bien la chute et le piédestal sur lequel on les installe leur semble parfois bien trop lourd à porter. Elles n'ont pas choisi leurs épreuves, ni leur cancer, ni la maladie ou le handicap de leur enfant, ni l'accident qui a brisé leur vie ou celle de leur proche. Elles n'ont pas choisi les deuils qu'elles doivent porter, ces deuils qui les touchent déjà, parfois bien à l'avance de l'échéance. Elles n'ont pas choisi, elles n'ont pas fui, elles sont restées, réveillant et révélant le meilleur d'elles-mêmes.

On leur fait des statues, et elles sont pourtant du commun des mortels, de ces êtres de chair et d'émotions que nous sommes tous. Et elles ont parfois besoin de n'être pas vues seulement comme des héroïnes, comme des saintes et des guerrières à la fois. N'oublions pas de leur rendre justice en reconnaissant devant elles leur pleine humanité, leur pleine féminité. Reconnaissons leur, non seulement qu'elles sont fortes, mais aussi qu'elles sont elles aussi parfois à écouter, à protéger et à aimer. Ne les enjoignons pas au courage, rejoignons les dans leur courage, soyons-le avec elles. C'est au prix de ce partage d'une même humanité, de ce mélange sublime de forces et de faiblesses, qu'elles sauront tenir leur cap. Femmes, épouses, mères dans la tourmente, femmes capitaines, j'aime votre humanité et je vous aime d'humanité.

Tydé
"Bald head" © Christian Fehse
https://500px.com/photo/171595455/

See More

L'empathie, ce n'est pas tout à fait prendre la place de l'autre, c'est vivre a l'intérieur de nous l'accueil "à bras ouverts" de son émotion profonde par tout l'amour possible en nous. L'empathie, ce n'est pas l'expérience de sa souffrance, de son malheur, de ses joies ou de ses émerveillements en nous, mais l'expérience de l'amour qui leurs offre son abri pour qu'ils y trouvent écoute et accueil inconditionnels.

L'empathie, c'est laisser en nous jouer le miroir des émotion...s. Un miroir ne projette pas une image, il reçoit la lumière, fut-elle obscure. L'empathie agit d'abord comme un miroir qui reçoit l'émotion de l'autre pour que s'y forme une image juste. Mais la surface de réflexion de cette émotion, ce n'est pas la raison, c'est le cœur. Le cœur comprend l'autre (le cœur com-prend, il prend avec). L'empathie ne le décharge pas de sa croix, mais elle la porte avec lui, même si le poids en pèse surtout directement sur ses épaules et pas sur les nôtres.

Dans l'empathie, ce qui se joue, c'est d'abord l'acceptation, la reconnaissance, sans vouloir rien y changer de notre propre fait, de l'explosion des émotions profondes de l'autre. Elles ont en priorité à être reconnues, accueillies pour ce qu'elles sont, parfois dans leur brutalité, dans leur intensité et dans leur vérité, sans la déformation de nos projections, de nos consolations ou de nos solutions. L'empathie ne vient pas pour résoudre l'émotion de l'autre, ni s'y résoudre. Elle vient d'abord l'accueillir et la partager.

Avec l'empathie, une peine partagée est diminuée, une joie partagée est démultipliée. C'est une étrange opération où c'est avec la force de deux cœurs que l'émotion fait son grand œuvre et que le plomb se transforme en l'or. L'empathie, c'est l'amour appliqué à l'émotion de l'autre.

Tydé
"Bophal" © Tashi-Delek Nakata
https://500px.com/photo/241147291/

See More
Empathy is not entirely taking place in the other, it is living inside us "with open arms" of its deep emotion by all the love possible in us. Empathy is not the experience of his suffering, his misfortune, his joys or his émerveillements in us, but the experience of love that offers them his shelter so that they can find it and unconditionally. Empathy is letting us play the mirror of emotions. A mirror does not project an image, it receives light, it was dark. Empathy Acts first as a mirror that receives the emotion of the other to form a fair image. But the reflection surface of this emotion is not the reason, it's the heart. The heart consists of the other (the heart com-takes, it takes with). Empathy does not discharge it from its cross, but it carries it with it, even if the weight weighs directly on its shoulders and not on ours. In empathy, what is being played is first acceptance, recognition, without wanting to change our own fact, from the explosion of the deep emotions of the other. They have a priority to be recognized for what they are, sometimes in their brutality, in their intensity and in their truth, without the deformation of our projections, our consolations or our solutions. Empathy does not come to resolve the emotion of the other, nor to resolve it. She first welcomed her and shared it. With empathy, a shared penalty is diminished, a shared joy is démultipliée. It is a strange operation where it is with the strength of two hearts that emotion does its great work and that lead is transformed into gold. Empathy is love applied to the emotion of the other. Tyde "Bophal" © Tashi-delek nakata https://500px.com/photo/241147291/
Translated
Image may contain: 2 people, child, selfie and closeup
Image may contain: 1 person, outdoor
Tydé-Thierry Desbonnets

N'oublie pas souffler les aigrettes, tes ailes en sont faites.

Tydé
" Life is like blowball on the wind" © Jurica Puhanic
https://500px.com/photo/6571053/

Image may contain: one or more people and text
Tydé-Thierry Desbonnets

Il est temps de te prendre en mains et de t'accueillir à bras ouverts.

Tydé
"Quiet" © Blyte Crady
https://500px.com/photo/105280785/

Tydé-Thierry Desbonnets

Je ne sais pas où va le chemin ... pourvu qu'il ne m'haine nulle part.

Tydé
"Carnival" © Alex Meidany
https://500px.com/photo/139288989/

Image may contain: text

Dans un regard perdu, il y a toujours le reflet d'un regard qui aime .

Tydé
"Toute beauté ne sert à rien tant qu'elle n'est pas le reflet de l'intérieur" © Sylvain Pesquer
https://500px.com/photo/237159249/

In a lost look, there's always a reflection of a loving look. Tyde "all beauty is useless as long as it is not the reflection of the inside" © Sylvain Pesquer https://500px.com/photo/237159249/
Translated
Image may contain: 2 people, closeup and text
Tydé-Thierry Desbonnets

Une mare ne va pas à l'océan. Soi est un voyage.

Tydé
"Agaath" © Fred Bervoets
https://500px.com/photo/140529659/

Image may contain: 1 person, closeup
Tydé-Thierry Desbonnets

Être soi ? Ce n'est pas un problème, c'est la solution.

Tydé
"Hakuna Matata" © Pierre Cakie
https://500px.com/photo/198898519/

Image may contain: 1 person, closeup
Tydé-Thierry Desbonnets

Dans un monde où le temps, c'est de l'argent, on oublie que prendre le temps de vivre vaut de l'or.

Tydé
"Feel colors" © Lopamudra Talukdar
http://yourshot.nationalgeographic.com/photos/548623/

Image may contain: text

Il y a tant de choses inscrites en l'autre que tu ne lis pas sur son visage. Ce n'est qu'en entrant dans son secret que tu commenceras à la connaître.

Tydé
"Melanie" © Kubagrafie
https://500px.com/photo/157568149/

Image may contain: 1 person, closeup

On reconnaît son humanité à ce qu'elle fait parfois si mal, à ce qu'on ne comprend pas la douleur qui nous étreint la poitrine, à ce qu'elle nous surprend par sa violence, en nous, en l'autre.

Tydé
"Sarah" © Kubagrafie
https://500px.com/photo/246305243/

It is recognized by its humanity that it sometimes does so bad, that we do not understand the pain that embraces our breasts, that it surprises us with its violence, in us, in the other. Tyde "Sarah" © Cuba mammography https://500px.com/photo/246305243/
Translated
Image may contain: 1 person, text