Photos
Videos
46èmes Assises de la Presse francophone. Séance de Clôture.
19
1
46èmes Assises de la Presse Francophone; Session de restitution des travaux des Ateliers.
30
1
46èmes Assises de la Presse Francophone. 4è Table Ronde; Transparence et secret des affaires: Limites et Liberté du Journalisme.
20
3
Posts

Journaliste disparu en Haïti : peur d'une profession face au piétinement de l'enquête
https://lexpansion.lexpress.fr/…/journaliste-disparu-en-hai…

AFP – jeudi 19 avril 2018

...Continue Reading
Port-au-Prince - Les journalistes en Haïti disent avoir peur de faire leur travail, faute de savoir ce qui est arrivé au photojournaliste Vladjimir Legagneur, porté disparu depuis qu'il est parti en reportage mi-mars dans un quartier sensible de la capitale haïtienne.
lexpansion.lexpress.fr

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur : renforcer le droit moral pour lutter contre les fausses informations

Bruxelles, le 20 avril 2018. - À la veille de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (23 avril), tout le monde a besoin d’informations fiables et de moyens pour lutter contre les fausses informations. Pour cela, il faut une protection efficace des droits moraux des auteurs, ont déclaré les Fédérations internationale et européenne des journalistes (F...IJ/FEJ).
Une large partie des discussions actuelles sur les médias se concentre sur la lutte contre la désinformation et les « fake news ». Or jusqu’à présent, rares sont les débats portant sur le renforcement des législations ou des pratiques médiatiques visant à renforcer et défendre l’authenticité des travaux journalistiques par une consolidation des droits moraux des journalistes.

Le Secrétaire général de la FIJ, Anthony Bellanger, a déclaré: « Si on suit la logique du copier-coller des informations en ligne, nos récits peuvent être modifiés et reproduits n’importe où sans que l’auteur en soit informé. Nous retrouvons d’ailleurs des articles qui ne sont pas signés par leurs auteurs. Il est par conséquent impossible d’authentifier la source et de décider si le contenu est fiable ou non ».

Les droits d’auteurs des journalistes comprennent des droits économiques (le droit d’être rémunéré lorsqu’un de ses travaux est exploité) ainsi que des droits moraux (les droits d’être nommé en tant qu’auteur et de s’opposer à une dénaturation de son travail).

Le Président de la FEJ, Mogens Blicher Bjerregård, a déclaré : « Nous sommes dans une situation où l’opinion publique débat des « fake news » mais ne prend pas en compte la nécessité de pouvoir authentifier les travaux journalistiques en ligne, qui fait pourtant partie intégrante de la solution au problème ».

La FIJ et la FEJ appellent à un mouvement mondial afin d'authentifier le travail des journalistes en identifiant leur auteur.e et exhortent les médias à prendre cette habitude dans leurs salles de rédaction.

Pour marquer cette Journée mondiale du droit d’auteur, les syndicats membres des fédérations partageront le logo FIJ/FEJ sur le droit moral comme un appel symbolique à la protection renforcée du droit moral des journalistes à travers le monde.

La Fédération internationale des journalistes (FIJ) est la plus vaste organisation de journalistes au monde. A l'origine établie en 1926, aujourd'hui elle représente environ 600.000 membres dans 146 pays. Retrouvez la FIJ sur Twitter et Facebook.
Pour de plus amples informations, veuillez contacter la FIJ

Email.: ifj@ifj.org

See More
Posts

Un an après sa disparition
L’UPF-France rend hommage à Jean Miot
Pour marquer le premier anniversaire de la disparition de son président Jean Miot, une délégation de l’UPF-France, conduite par Gérard Bardy, son successeur et ami, se rendra le 18 avril à Saint-Denis-de-Jouhet (Indre) pour rendre hommage à sa mémoire.
Cette délégation sera aussi composée de Philippe Dessaint et Cyr-Marc Koutekissa (vice-présidents), François-Xavier Andreys (secrétaire général), Cécile Vrain (se...crétaire générale-adjointe) et Hervé Deville (trésorier).
Après un moment de recueillement sur la tombe de Jean Miot, où Gérard Bardy prendra la parole, en présence de membres de la famille et d’amis proches du disparu, un repas berrichon - tel que « le dernier baron de la presse » les aimait tant - sera partagé dans un restaurant local. Et un verre sera levé à sa mémoire.
(communiqué de l’UPF-France)
(voir aussi le communiqué de l'UPF Internationale du 5 avril)

See More
Image may contain: 1 person, sitting and standing

Face aux conflits, l’utilité vitale du journalisme
https://www.letemps.ch/…/face-aux-conflits-lutilite-vitale-…

Mercredi 10 avril 2018
Par Martin Faye, journaliste sénégalais, Représentant de la Fondation Hirondelle au Mali et directeur de Studio Tamani

...Continue Reading
OPINION. Un journaliste professionnel peut contribuer à la résolution des conflits, explique Martin Faye, représentant de la Fondation Hirondelle au Mali. Voici comment
letemps.ch

SUISSE - «Plus le journalisme s’atrophie, plus la science souffre»
https://www.letemps.ch/…/plus-journalisme-satrophie-plus-sc…

Mercredi 11 avril 2018
Par Marcel Falk, responsable communication de l’Académie suisse des sciences naturelles

...Continue Reading
OPINION. A la crise du journalisme se conjugue une crise de la science, écrit Marcel Falk, responsable communication de l’Académie suisse des sciences naturelles. Pour éviter de tomber dans le piège de la communication, il faut innover.
letemps.ch

FAUSSES NOUVELLES - Et si la lutte contre les fake news nuisait à la liberté d’expression ?
http://www.ladn.eu/…/et-si-la-lutte-contre-les-fake-news-n…/

Mardi 10 avril 2018
Alors que l’Assemblée Nationale a émis une proposition de loi visant à lutter contre les fausses informations, le Syndicat de la Presse Indépendante d’Information en Ligne s’inquiète…

...

Lutter contre les fake news : la cause est noble, les moyens employés peut-être un peu moins… L’Assemblée Nationale a partagé un projet de loi qui est loin de faire l’unanimité ! Le Spiil (Syndicat de la Presse Indépendante d’Information en Ligne) dénonce le texte, qui pourrait nuire à la liberté d’expression.
Le projet de loi prévoit en effet la possibilité de suspendre dans les 48h, en période électorale, la diffusion de fausses informations « de nature à altérer la sincérité du scrutin » qui auraient été partagées de manière « massive et artificielle », durant les périodes électorales. L’objectif : ne pas influencer avec des informations erronées les lecteurs et lectrices au moment du scrutin.
Le site « responsable » pourra ainsi être déréférencé, le contenu retiré, et les comptes des internautes qui auront partagé l’info suspendus.
« Détournée de l’esprit de la loi, cette procédure pourrait constituer le moyen de faire supprimer des informations publiées par la presse », explique le Spiil dans un communiqué.
Concrètement, la procédure interviendrait en-dehors de la loi de 1881 qui garantit l’équilibre entre liberté d’expression et protection des individus et des institutions.
Le syndicat demande que les sites de presse en ligne soient exclus de ce dispositif, puisqu’ils « ne relèvent que du cadre juridique de la loi de 1881 (…) qui (…) prévoit les délits en cas d’infraction ».
Le SNJ (Syndicat National des Journalistes) s’est également inquiété de ce projet, jugé « liberticide ». Pour les équipes, le texte joue volontairement sur la confusion entre plateformes et médias en ligne. « Ce texte, qui dit vouloir protéger contre les risques de manipulation de l’information en période électorale, peut aussi devenir un moyen d’entraver le travail des journalistes (…). Au total, au motif de l’apparition de fausses nouvelles sur les réseaux sociaux, c’est toute la chaîne de l’information qui est mise en danger ».

Le sujet mérite d’être étudié de près – ce n’est pas Mark Zuckerberg, reçu devant le Congrès le 10 avril, qui dira le contraire. Mais attention à ne pas utiliser la paranoïa générale pour se montrer trop intrusif, et contrarier les règles de base de l’information.

See More
Alors que l’Assemblée Nationale a émis une proposition de loi visant à lutter contre les fausses informations, le Syndicat de la Presse Indépendante d’Information en Ligne s’inquiète…
ladn.eu

Canal+ à l’assaut de l’Afrique francophone

La filiale du géant Vivendi a lancé ces dernières années une véritable offensive dans les pays africains de langue française avec pour ambition de satisfaire tous les goûts et tous les portefeuilles avec la volonté d’investir dans les talents du continent.

LE MONDE ECONOMIE | 08.04.2018

...Continue Reading
La filiale du géant Vivendi a lancé ces dernières années une véritable offensive dans les pays africains de langue française avec pour ambition de satisfaire tous les goûts et tous les portefeuilles avec la volonté d’investir dans les talents du continent.
lemonde.fr
Rad réussit à rejoindre des citoyens numériques curieux qui sont à la recherche d’une source d’information engageante et stimulante.
lesmediasfrancophones.org

Voici un an le 18 avril, Jean Miot nous quittait. Nous perdions non seulement un ami très cher, mais un homme qui a consacré sa vie aux médias et à l'information, dont il soulignait à l'envi l'importance et la nécessité d'une amélioration continue, du pluralisme, et du rôle citoyen.
Investi dans de nombreuses organisations professionnelles, il consacrait beaucoup de temps à l'Union Internationale de la Presse Francophone, ne ratant aucune initiative internationale, suggérant ...sans repos tel ou tel projet, proposant avec son humour et sa verve légendaires les améliorations nécessaires à notre fonctionnement.
Jean était de ceux qui respectaient d'abord les hommes, mettant de côté lorsqu'elles jaillissaient les petites mesquineries nuisibles au progrès et désastreuses pour l'image de nos structures. Il était un homme de Progrès, un homme de Respect, un homme d'Ouverture.
A l'occasion du premier anniversaire de sa mort, c'est à l'ami d'abord, mais aussi à son dirigeant efficace et respecté que l'Union Internationale de la Presse Francophone rend une nouvelle fois hommage.

See More
Image may contain: 1 person, sitting and standing

Communiqué

Processus de certification pour les médias
L'UPF soutient l'idée d'une labellisation

...

Le développement des fausses informations nécessite que les médias dont la raison d'être repose sur des principes de vérification de l'information soient valorisés. Il est en effet essentiel pour la démocratie et la liberté de la presse que les citoyens puissent identifier ces médias. Une labellisation apparait comme un des moyens d'atteindre ce but. C'est pourquoi le bureau international de l'Union de la presse francophone, réuni le 29 mars à Paris, a décidé d'apporter son soutien à l'initiative de Reporters Sans Frontières de mise en place d'un processus de certification des médias afin de mieux lutter contre la désinformation.
En apportant son soutien, l'UPF attire également l'attention sur le fait qu'au sein de nombreux pays francophones, les médias sont encore trop souvent laissés pour compte. Elle rappelle son engagement, pris en 2016 à Madagascar, d'agir pour que des moyens suffisants soient dégagés à l'intention des médias, et que les journalistes perçoivent une rémunération suffisante pour leur permettre d'exercer leur métier en toute indépendance.

Fait à Paris, le 3 avril 2018

Lien vers le communiqué de Reporters Sans Frontières : <https://rsf.org/…/rsf-et-ses-partenaires-devoilent-la-journ…>

See More
Un dispositif d’autorégulation des médias visant à lutter contre la désinformation en ligne, la Journalism Trust Initiative (JTI), vient d’être lancé par Reporters sans frontières (RSF) et ses partenaires, l'Agence France-Presse (AFP), l'Union européenne de radio-télévision (UER) et le...
rsf.org

HAITI - RSF s’inquiète de la disparition du photojournaliste Vladjimir Legagneur
https://rsf.org/…/haiti-rsf-sinquiete-de-la-disparition-du-….
L’Upf se joint aux démarches engagées vers les autorités haïtiennes.

Le 14 mars 2018, le photojournaliste Vladjimir Legagneur a disparu alors qu’il réalisait un reportage sur les conditions de vie à Grand-Ravine, dans le quartier de Martissant, l’une des zones les plus dangereuses de la capitale, Port-au-Prince. Reporters sans fronti...ères (RSF) exhorte les autorités à poursuivre leur enquête.
Le photojournaliste Vladjimir Legagneur, âgé de 30 ans, est porté disparu depuis le 14 mars 2018. Selon sa femme, il s’était rendu pour un reportage à Grand-Ravine, dans le quartier de Martissant, l’une des zones les plus pauvres de Port-au-Prince où, depuis quelques années, les affrontements entre gangs se révèlent particulièrement virulents.

Photographe indépendant depuis un an, Vladjimir Legagneur avait travaillé au journal Le Matin et collaboré avec l’agence en ligne Loop Haïti, entre autres médias. Outre les sujets d’actualité, il couvre plus particulièrement les thématiques sociales et travaille pour des ONG.

« Reporters sans frontières exhorte les autorités à mener une enquête exhaustive sur la disparition du photojournaliste Vladjimir Legagneur, déclare Emmanuel Colombié, responsable du bureau Amérique latine de l’organisation. Il est extrêmement inquiétant que, 10 jours après sa disparition, la police n’ait pu apporter aucun élément nouveau. »

Vladjimir Legagneur a quitté son domicile le 14 mars à 9 heures et n’est jamais revenu. Sa femme a signalé sa disparition le 16 mars auprès de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), qui affirme avoir ouvert une enquête. Sans nouvelles de son mari depuis, l’épouse du photographe est retournée au siège de la DCPJ le 22 mars, sans obtenir d’information supplémentaire.

Haïti occupe la 53ème place sur 180 pays dans le Classement de la liberté de la presse établi par RSF en 2017.

See More
Le 14 mars 2018, le photojournaliste Vladjimir Legagneur a disparu alors qu’il réalisait un reportage sur les conditions de vie à Grand-Ravine, dans le quartier de Martissant, l’une des zones les plus dangereuses de la capitale, Port-au-Prince. Reporters sans frontières (RSF) exhorte les auto...
rsf.org

LIBERTÉ D’INFORMER - le droit des affaires menace la liberté d’informer
https://reporterre.net/Alerte-le-droit-des-affaires-menace-…

21.03.2018

...Continue Reading
Le projet de texte visant à transposer en droit national la directive européenne dite secret des affaires fragilise le droit du citoyen à être informé et la liberté d'expression.
spiil.org

Habari RDC, Kunafoni et Nothing but the wax, lauréats de la

3ème édition du prix francophone de l’innovation dans les médias

A l’occasion de la Semaine de la Francophonie, les trois Prix francophones de l’innovation dans les médias ont été décernés ce vendredi 23 mars lors d’une cérémonie au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en présence de Mme Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Marie-Christine Saragosse, Directrice généra...

Continue Reading

Emmanuel Macron défend une francophonie plurielle

Le chef de l’Etat a présenté, mardi 20 mars, trente-trois propositions « pour la promotion de la langue française et du plurilinguisme ».

LE MONDE | 20.03.2018 à 19h30 •

...Continue Reading
img.lemde.fr